L’art du sourire

Tous les ans, c’est la même chose… Les semaines qui précèdent Noël sont souvent chargées et stressantes. Au travail, il faut boucler les derniers projets avant les fêtes. En privé, il faut s’occuper des cadeaux pour la famille et les amis, acheter et décorer le sapin, organiser et préparer les repas de fête.

À vrai dire, pendant cette période propice à la quiétude et à la contemplation, les jours s’enchaînent à un rythme effréné et peu d’entre nous trouvent le temps de se poser pour déguster quelques biscuits de Noël accompagnés d’une tasse de thé. Or, ce stress est souvent auto-créé… Alors pourquoi ne pas profiter de la période de l’Avent pour faire les choses différemment des années précédentes ?

Après tout, Noël est la fête de l’amour et de la joie. Profitons donc de l’occasion pour mettre un peu plus de joie dans nos vies ! Comment ? En redécouvrant tout l’art du sourire. Des études scientifiques ont montré que les bébés sourient environ 400 fois par jour en moyenne, mais les adultes seulement 15 fois. Nous affichons donc une carence de 385 sourires par jour ou de 140 000 sourires par an.

Avons-nous oublié comment manier l’art du sourire ? Il est prouvé scientifiquement que sourire nous rend plus heureux et que cela renforce notre système immunitaire, ce qui a un impact bénéfique sur notre santé. Un effet secondaire plutôt sympathique, vous ne trouvez pas ? Et quand le sourire vient à se transformer en rire, vous profitez en bonus d’une petite séance de musculation des abdos.

Les semaines qui précèdent Noël, une période synonyme de joie, sont le moment idéal pour pratiquer l’art du sourire. Vous devrez toutefois concéder quelques efforts pour lutter contre la « pesanteur » qui a tendance à vous faire faire la moue. L’actionnement des muscles zygomatiques nécessite un peu d’entraînement. C’est là tout le secret.

Voici donc le b.a.-ba du sourire en 3 minutes :

1. Inspirez profondément par le nez, puis expirez lentement.

2. Concentrez-vous sur votre ventre, sur la manière dont il gonfle à chaque inspiration et dégonfle à chaque expiration.

3. Inspirez et expirez profondément 3 fois en vous concentrant sur votre respiration.

Pendant les 3 prochaines expirations, souriez, même si cela vous semble bizarre et que vous devez vous forcer.
Pendant les 3 prochaines expirations, souriez avec les joues !
Pendant les 3 prochaines expirations, souriez avec les yeux !
Pendant les 3 prochaines expirations, souriez avec tout le visage !
Pendant les 3 prochaines expirations, souriez avec tout le corps !

4. Dites-vous intérieurement :
« Je ne suis que paix. Je ne suis qu’amour. Je ne suis que joie. »

5. Prenez encore 2 profondes inspirations/expirations, puis ouvrez doucement les yeux avec un grand sourire.

Un sourire ne coûte rien et c’est non imposable ! Si vous n’avez pas le temps ou la possibilité de pratiquer la méditation du sourire, entraînez-vous avec cette méthode : placez-vous devant un miroir et souriez pendant 60 secondes. Ce n’est pas si facile, surtout quand on n’est pas vraiment d’humeur à rire et que l’on doit se forcer. Essayez et vous verrez : les effets sont étonnants. Il ne vous restera plus qu’à récolter les fruits de vos sourires et de la joie que vous transmettez aux autres.

Voici encore quelques petits conseils pour aborder les fêtes plus sereinement :

1. Profiter du moment présent : allumer une bougie, faire une petite pause, respirer le parfum des aiguilles de sapin ou la fraîcheur du vent d’hiver. Se concentrer sur l’essentiel, être « ici et maintenant ». Cela permet de voir les problèmes sous un autre angle ou de trouver de nouvelles solutions pour les résoudre.

2. Tout est parfait : le fait que quelque chose soit parfait ou non est purement subjectif, une question d’interprétation personnelle. En fait, il n’existe rien d’« imparfait » sur cette planète. Tout va bien dans le meilleur des mondes ! La parfaite imperfection en somme ! Voir les choses sous une autre perspective ou un autre point de vue permet parfois de prendre les choses moins à cœur.

3. Le mieux est l’ennemi du bien : offrir un petit cadeau personnel et qui vient du cœur ou encore prendre le temps de partager un bon moment avec quelqu’un a parfois bien plus de valeur qu’un cadeau cher et impersonnel.

4. Rester zen : il est des situations sur lesquelles nous n’avons aucune influence, par exemple quand la queue au supermarché nous semble interminable. Si vous commencez à perdre patience, demandez-vous en quoi votre colère est-elle utile à quelqu’un et si elle fait avancer les choses ?

5. Prendre du temps pour soi : flâner sur le marché de Noël, prendre un bon bain chaud, assister à un concert de l’Avent, méditer, faire une bataille de boules de neige entre amis… Prenez le temps de faire ce qui vous fait plaisir. En un mot : profitez !

6. Être reconnaissant : il y a tant de choses et de personnes pour lesquelles nous pouvons être reconnaissants. Aujourd’hui, nous considérons beaucoup de choses comme acquises. Prenons l’exemple d’une tasse de café bien chaud : combien de personnes ont travaillé pour que vous puissiez boire ce café ? De la personne qui a planté le caféier à l’inventeur de la cafetière, voilà autant de personnes qui méritent qu’on les remercie. Petite astuce : notez chaque jour deux choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Vous serez étonné de constater à quel point la vie est belle.

L’équipe de CARL GROSS vous souhaite un très joyeux Noël, rempli de sourires.

Ne ratez plus aucune tendance et abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter.
2019-12-10T09:10:02+01:00