La qualité compte : Comment reconnaître un complet de haute qualité | CARL GROSS

La qualité compte : Comment reconnaître un complet de haute qualité

« Celui qui achète à petit prix, achète deux fois » dit un dicton. Surtout lorsque vous achetez un complet, vous devriez prendre cette devise à cœur. Parce que vous n’apprécierez pas un complet à bas prix. Un complet de qualité, par contre, s’ajuste bien, est confortable à porter et durable. Obtenez de bons conseils lors de l’achat. Ou, lisez notre guide de qualité. Nous vous montrons en 4 étapes comment reconnaître un complet de grande qualité.

Étape 1 : Choisissez la bonne coupe!

Le matériel de la plus haute qualité ne ressort pas particulièrement bien si le complet ne s’adapte pas parfaitement. L’objectif initial du conseil devrait être de trouver le bon modèle pour vous. Ça ne veut pas dire que votre complet aille bien « prêt à l’emploi ». Bien au contraire: la plupart du temps, un retoucheur ajuste les détails avant que vous puissiez porter votre complet de qualité pour la première fois.

Anzug Passform Carl Gross

Alors vous le découvrirez : il n’y a rien de plus agréable qu’une tenue bien ajustée : Le matériau se conforme à votre corps sans vous gêner. Même en mouvement, le col s’ajuste parfaitement, le revers ne se plisse pas. Un regard expérimenté vous dira que l’épaule est bien ajustée : pas trop longue, mais pas trop courte non plus. L’image globale de la longueur du veston, du nombre de boutons, de la largeur de la taille et de la longueur des manches est tout à fait correcte. Pour plus d’informations détaillées, veuillez lire le guide des complets de CG – CLUB de GENTS.

Étape 2 : Comptez sur les fibres naturelles !

Alors que les règles à suivre sont très claires pour les questions d’ajustement, vous n’avez que l’embarras du choix en ce qui concerne le matériel. Cela vaut la peine d’y jeter un coup d’œil de plus près. Le tissu n’est pas seulement décisif pour votre apparence. Le matériau joue également un rôle crucial pour savoir si vous transpirez facilement ou non. Que le complet se plisse rapidement ou qu’il forme des peluches. Que vous appréciez la tenue pendant longtemps ou qu’elle apparaisse vite usée.

Portez votre premier regard sur la composition du tissu. Vous pourrez reconnaître un complet de qualité par le fil fin fait de fibres naturelles. Contrairement aux tissus exclusivement synthétiques, celles-ci permettent à votre corps de respirer et vous empêchent de commencer à transpirer rapidement et au vêtement de développer une odeur désagréable.

Parmi les fibres naturelles, les tissus de laine vierge se trouvent moins fréquemment dans les complets que la laine mérinos, le coton, le lin, le cachemire et la soie. En outre, il existe des mélanges de différents matériaux.

Virgin Wool

La laine vierge et le numéro S

La laine vierge est l’une des matières premières les plus populaires et les plus éprouvées pour les tissus de dessus de complets. Elle convainc par de nombreux avantages : ses fibres sont durables, résistantes aux plis, dimensionnellement stables et s’adaptent à la forme du corps. Elle est respirante et peut être portée aussi bien à des températures chaudes qu’à des températures fraîches.

Anzug Qualität S Zahl

Il existe des différences dans le traitement des fibres de laine vierge, notamment en ce qui concerne la finesse du fil. Ces différences sont indiquées dans les cercles d’experts avec le « super numéro » et sont imprimées sur les étiquettes des complets provenant des fabricants bien connus. En bref, vous trouverez des termes comme 120s ou 150s. Le Super numéro décrit la section transversale du fil. Plus le numéro S est élevé, plus le fil utilisé est fin. Sous un microscope, cela pourrait être documenté via le diamètre du fil. Maintenant, si vous vous le dites vous-mêmes : « Je choisis le numéro S le plus élevé pour obtenir le complet le plus léger », vous avez raison ! Notez, cependant : la fonctionnalité varie en fonction des différentes qualités de tissu. Un complet avec Super 150s ou plus est idéal pour les journées plus chaudes en raison de sa légèreté, mais se plisse plus facilement en raison de la texture fine du tissu et s’use plus rapidement. Avec Super 110 à 130, vous avez exactement ce qu’il vous faut pour une utilisation quotidienne.

Les complets modernes contiennent des mélanges de fibres qui transforment le tissu extérieur en un tissu très fonctionnel. Les fibres synthétiques peuvent compléter et soutenir les propriétés des fibres naturelles et surtout rendre le complet adapté à l’usage quotidien et durable.
Le complet Carl Gross Performance Suit, par exemple, se compose principalement d’un matériau naturel éprouvé avec 65% de laine vierge. Le reste, à savoir 25 % de polyester, 8 % de polyamide, 2 % d’élasthanne et le traitement spécial aux microparticules font du complet un vêtement très fonctionnel. Les fibres synthétiques polyester et polyamide assurent légèreté, stabilité dimensionnelle, résistance aux plis et durabilité. Elasthanne offre une bonne extensibilité, car il peut être étiré trois fois sa longueur d’origine et reprendre sa forme d’origine.

Étape 3 : Le matériau intérieur du complet

Alors que le tissu de dessus du complet est une preuve visuelle de sa qualité, le matériau intérieur reste généralement caché. Cependant, il est tout aussi important pour l’apparence et le confort de port. Par matériau intérieur, nous entendons le matériau de doublure qui repose directement sur la peau et les entoilages qui sont traités entre le tissu de dessus et le matériau de doublure.

La doublure

La doublure du complet repose directement sur la peau et doit donc, comme le tissu de dessus, se composer de préférence de fibres naturelles. Cela peut être de la viscose, par exemple. Fibre produite synthétiquement mais obtenue à partir de cellulose, c’est-à-dire de fibres naturelles. Les avantages de ce matériau sont ses bonnes propriétés de port, sa robustesse et sa perméabilité à l’air. Qui ne veut pas faire de compromis, mise sur une doublure en soie. Celle-ci est robuste, légère, confortable, chaude en hiver et fraîche en été.

Futter Anzug Sakko

Les entoilages

Complètement invisibles, mais indispensables à l’apparence et à la qualité – ce sont les « entoilages ». Il s’agit de couches de tissu qui sont appliquées au dos du tissu de dessus dans certaines zones, par exemple dans la partie avant du veston ou dans le revers, au-dessous de la doublure. Ils donnent au complet sa forme parfaite. L’entoilage doit être adapté au type de tissu de dessus, au fil utilisé et à la densité d’armure afin de garantir un aspect impeccable à la fin. Lorsqu’il est porté, le tissu repose idéalement contre le corps sans rides.
Dans la variante la moins chère, des entoilages de tissu de coton ou de lin sont collés sur le tissu de dessus par l’action de la chaleur avant l’assemblage des pièces découpées. Cela donne de la forme, de la fermeté et de la stabilité, mais a souvent aussi un effet de rigidité.

Les méthodes de traitement plus sophistiquées renoncent à coller les entoilages, complètement ou en partie. Les entoilages sont cousus soit en totalité (« full canvas »), soit en partie (« half canvas ») avec un point spécial pour offrir du rebond et de la souplesse de mouvement au complet, le rendre respirant, de l’ajuster et le rendre durable. La version « full canvas » offre le plus haut niveau de confort. C’est celle dans laquelle l’entoilage est fixé en continu avec un point élastique au dos du tissu de dessus. Au lieu du coton ou du lin, on utilise une meilleure qualité : le matériau le plus traditionnel et de plus haute qualité pour ce type d’entoilage est le crin de cheval. Ce matériau naturel offre une élasticité, une respiration et une durabilité idéales.

Étape 4 : Le finissage doit être bien fait

Vous reconnaîtrez un complet de haute qualité la première fois que vous l’essayerez : L’interaction des matériaux utilisés et de la coupe est parfaite. Le tissu repose confortablement sur la peau. Vous pouvez bien bouger et ne vous sentez pas contraint. Il n’y a pas de plis ou de bulles en action. Si vous saisissez et pressez le tissu à la main avant l’achat, le matériau reprend rapidement sa forme originale et ne laisse pas de plis. Le complet est confortable et fonctionnel.

Coutures

Nous vous dirons également ce qu’il faut observer au niveau du finissage. Parce que vous pouvez reconnaître la classe supérieure en regardant de près – par exemple les coutures. En comparaison, un complet de haute qualité a des longueurs de point plus courtes que ses concurrents à bas prix. C’est ce qui assure la stabilité et la durabilité. Si elle est travaillée avec soin, la couture est droite et régulière. Les extrémités des coutures sont reconnaissables à quelques piqûres à cheval qui se chevauchent soigneusement et dont aucune extrémité de fil ne dépasse. La façon la plus simple de vérifier les coutures est de porter un pantalon de complet.

Transition de tissus

Si le complet a un dessin, veillez à la zone des épaules : là, le rapport doit passer sur la couture sans se briser. Même sans dessin, il vaut la peine d’examiner de plus près la transition entre l’épaule et la manche. Cette couture exigeante doit avoir une silhouette propre, sans ondulations ni bosses. Le manchon doit tomber droit, sans plis ni torsion.

Boutons et boutonnières

Les différences de qualité dans la zone des boutons et des boutonnières sont également clairement visibles. Une boutonnière bien traitée a un aspect de couture uniforme. Un bouton parfaitement inséré a une « tige ». Cela signifie que le bouton – dans le meilleur des cas en matériau naturel – ne repose pas directement sur le tissu mais a une tige enveloppée de fil selon l’épaisseur du veston. Cela confère au bouton une stabilité remarquable et garantit que le tissu n’est pas coincé dans la zone du bouton lorsque le veston est fermé, mais qu’il dispose d’un espace idéal pour bouger.

Plus de détails

De nombreux petits détails peuvent encore mettre en valeur un finissage « sartorial », à savoir un travail basé sur la couture traditionnelle : un bord cousu à main sur le revers, des fentes de manche boutonnées, un bouton décoratif, des poches appliquées et ainsi de suite.

En fin de compte, c’est l’interaction de l’ensemble – l’ajustement et les matières premières – et de nombreux petits détails qui distinguent un complet de haute qualité d’un complet bon marché.

La sélection, l’ajustement et le finissage avec soin font que la production d’un complet de qualité prend beaucoup de temps. Le prix est plus élevé en raison du matériau de haute qualité et du traitement beaucoup plus complexe. « Un investissement qui en vaut la peine », confirmeront tous ceux qui ont eu la chance de porter un complet de qualité. En plus des avantages évidents, le confort incomparable est l’argument le plus important pour votre choix.

zurück zur Übersicht
2018-08-30T13:21:09+00:00